Marina Carrère d'Encausse et UrbanTV

Alcool : les jeunes trinquent.

Marina Carrère d’Encausse.

Le livre démarre par un fait divers qui se passe en février 2010 à Metz. La  victime Caroline, fille d’un couple de médecins, la mère généraliste, le père réanimateur.

 Les mis en cause : l’établissement scolaire qui cautionne les soirées alcoolisées, la boîte de nuit…Et les réseaux sociaux qui relaient les événements…

Les bénéficiaires : pas les enfants …Mais les caisses des associations d’élèves et la boîte de nuit, également propriétaire d’un bar au centre de ville !...

 

Lionel Beaudouin pour URBAN TV. La banalisation des termes utilisés pour parler d’alcool et de drogue, n’est-elle pas une source de banalisation des produits consommés ?

Marina Carrère d’Encausse. La banalisation  masque complètement l’image que l’on avait de la déchéance ou du pas convenable. C’est peut-être l’expression d’un rejet de la Culture Française traditionnellement consommatrice de vin et d’alcool, c’est faire différemment en consommation plus fort et plus vite. Par exemple  on ne parle plus de toxicomanie ou d’ivrognerie mais de défonce ou descente…

URBAN TV. Le vedettariat télévisuel dont vous bénéficiez n’influence-t-il pas votre vision des cas que vous traitez ?

Marina Carrère d’Encausse. Je reste avant tout médecin en conjuguant la profession médicale et le journalisme tout en gardant ma compétence médicale et avant tout au service des autres, en particulier de la jeunesse « victime » de cette civilisation qui va vite et qui permet de tout connaître à l’instant. L’enquête que j’ai mené pour ce livre est le fruit d’un gros travail d’investigation sur le terrain et aussi livresque.

URBAN TV. Comment acceptez-vous les rappels à l’ordre du CSA concernant le contenu de vos émissions sur la 5 ?

Marina Carrère d’Encausse. En effet France 5 la chaîne du savoir et de la connaissance était au départ regardée par une élite culturelle au fil du temps, tout en gardant sa qualité, l’auditorat c’est popularisé et c’est tant mieux. Les critiques du CSA portent essentiellement sur certains sujets de sexualité en l’occurrence une remontrance parce qu’on avait montré des organes sexuels masculins en érection au cours de la visite d’une exposition où un professeur avait conduit ses élèves, c’est surréaliste !

Mes relations avec le CSA sont globalement sereines et constructives.

URBAN TV. Quels sont les critères que vous retenez pour les thèmes de vos émissions ? Audimat – Education des masses – Ou est-ce une manière indirecte de répondre aux questions qui se posent sur le plan personnel auxquels vous répondez avec le recul et la distance que procure l’écran ?

Marina Carrère d’Encausse. Pour répondre au problème de l’audimat la chaîne nous laisse libre sans se soucier du résultat chiffré. On fait cette émission dans un langage accessible à tout le monde pour apporter un maximum d’information et l’avantage que nous avons c’est que l’émission est en direct sauf le vendredi et à la moindre déviation les SMS des auditeurs nous permettent de rectifier instantanément. On aborde tous les thèmes, y compris ce qui est habituellement tabou, en  toute liberté en étant souvent l’interface entre le médecin et le patient téléspectateur le plus clairement et médicalement possible… Quant aux réponses aux problèmes personnels mes enfants ont passée le cap…

URBAN TV. Remarquez-vous une différence de consommation alcoolique en fonction de la classe sociale ?

Marina Carrère d’Encausse. Effectivement on perçoit que dans les milieux aisés la consommation d’alcool est plus précoce et plus importante, cela vient du fait de la liberté et de la confiance que l’on accorde aux adolescents, on confie plus facilement la maison ou l’appartement aux jeunes pour organiser des fêtes…Puis vient aussi la période de l’intégration dans les grandes écoles où l’on mêle plus facilement alcool et sexe…

Un livre dur ou chacun  trouvera une part de sa responsabilité quant aux problèmes de la jeunesse et de l’éducation de ses propres enfants. Marina  Carrère d’Encausse avec l’expérience acquise auprès de la jeunesse, de ses enfants et de son talent de journaliste tente d’expliquer et de donner les clés pour dépister les dérives et apporter quelques remèdes.

Un livre indispensable, très documenté, écrit par un médecin journaliste.

Aux éditions Anne Carrière.

 





 

 
    Accueil - Programme TV - People TV
Sortir au cinéma - Sortir au restaurant - Agenda
Infos vie pratique - Infos multimédia - Infos voyages - Infos intérieur - Infos autos motos
Annonces autos - Annonces motos - Annonces immos - Annonces bonnes affaires - Annonces emplois
Communiquer dans Urban TV - Créer votre Urban TV
Courrier des lecteurs - Enquête de satisfaction
Site partenaires :
Amenothes Conception