Lionel reçoit JOSE RODRIGUES DOS SANTOS n°302

La clé de Salomon

José Rodrigues Dos Santos

H C éditions

Journaliste, reporter de guerre, actuel présentateur vedette du journal de 20 heures au Portugal, José Rodrigues dos Santos est l’un des plus grands auteurs européens de thrillers historiques.

Publié en France en 2012 « La formule de Dieu » fut traduit en dix huit langues, tiré à plusieurs  millions d’exemplaires en 2013, paraît l’ultime secret du christ et la clé de Salomon sort cette saison en avant-première en France, à Strasbourg en l’occurrence.

C’est, face à la cathédrale, que j’ai le plaisir et l’honneur de rencontrer José Rodrigues et c’est une partie de cet entretien exclusif que vous trouverez ci après.

Lionel Beaudouin pour URBAN TV. Vous, vedette de la télé portugaise vous pratiquez avec aisance notre langue pourquoi avoir choisi la France pour sortir en avant première mondiale « la clé de Salomon » ?

José Rodriguez dos Santos. Quand j’étais petit le système éducatif portugais privilégiait l’étude du français, quand je suis rentré au collège  il y a  eu un revirement au profit  de l’anglais, mais pour moi le français avait ses marques, puis j’ai aimé lire les bandes dessinées en français : Lucky Luke, Tintin, Astérix car toutes n’étaient pas traduites en portugais, c’est ce qui m’a amené à garder un lien privilégié avec la langue française. Si j’ai choisi la France pour sortir en primeur ce nouveau roman, c’est parce que la France a merveilleusement accueilli mes précédents romans, les pays francophones ont également participé à leur succès  et puis en France les grands romans sortent avant l’été, au Portugal c’est en automne.

URBAN TV. Vous êtes journaliste, quel est votre domaine de prédilection ?

 José Rodriguez dos Santos. Evidemment la science, mais pas la technologie, j’ai d’ailleurs un téléphone très basique.  J’aime aussi  intervenir dans les états du monde troublés par la guerre, il y a trois ans, par exemple, j’étais en Lybie en reportage pour la télévision. Dans  les journaux télévisés quand il s’agit de parler de science je fais intervenir des spécialistes, par contre pour moi le domaine scientifique est ma spécialité littéraire.

URBAN TV. L’accueil du livre au Portugal, pays très catholique, est-il facilité par votre présence sur le petit écran ? Le fait de remettre en cause les dogmes ne nuit-il pas à votre succès ?

José Rodriguez dos Santos. Vous avez peut-être, vous les français, une image du Portugal d’il y a vingt ans, aujourd’hui les églises sont vides ! Les portugais sont devenus laïques. Mon roman use de la science il est vrai, mais aussi de la conscience. Les scientifiques découvrent les secrets  de l’expérience de la double fente qui a révolutionné la théorie quantique des champs et de la physique des particules ce qui paraissait inexplicable à Einstein. Cette expérience prouve qu’une même particule peut être présente en deux endroits en même temps. Einstein disait : j’ai du mal à accepter qu’une particule de lumière n’existe pas, si personne ne la regarde et cette expérience démontre qu’avant d’être observée la particule existe en tant que champ fantôme, ce n’est ni de la magie ni de la mystique, c’est de la science. Dans mon roman j’explique cela pour arriver au concept de la conscience. Tout cela n’est en rien polémique avec le concept de la religion chrétienne. Je fais simplement appel  suivant les cas aux scientifiques  ou aux théologiens pour valider mes affirmations afin d’être au plus juste et au plus près de la connaissance actuelle.

URBAN TV. Peut-on considérer que votre roman est un ouvrage de vulgarisation de la science ?

José Rodriguez dos Santos. Pas seulement de la science mais de l’histoire, de la biologie aussi. J’ai voulu écrire un roman fictionnel mais qui utilise des artifices non pas fictionnels mais bien réels, je joue avec les plans de la fiction qui se résolvent par la science du réel au gré des découvertes du temps présent.

URBAN TV. A qui peut-on accorder le plus de crédit, à  la science ou à la conscience ?

José Rodriguez dos Santos. On dit souvent que la conscience n’est qu’une illusion. Quelle différence entre le rêve et la réalité ? Au temps de Rabelais les termes de science et conscience n’avaient pas le même sens qu’aujourd’hui.

Alors qu’une équipe de chercheurs du CERN est sur le point de réussir à observer le BOSSON de HIGGS, plus connu sous le nom particule de Dieu, le corps de Franck Bellamy chef de la CIA est retrouvé dans les locaux du célèbre laboratoire genevois. Dans les mains de la victime, les enquêteurs retrouvent un mystérieux message : «  la clé ! Thomas  Noronha ».

C’est le départ du roman, un thriller qui au-delà de l’action utilise la science pour comprendre les liens inouïs qui demeurent entre l’esprit, la matière et la grande énigme de l’existence…

Une suite de la Formule de Dieu, une enquête à couper le souffle qui amènera notre héros à révéler  des découvertes scientifiques des plus troublantes.

Vous aussi menez votre enquête, vous ferez une découverte en assemblant bout à bout la première lettre de chaque chapitre. Bonne chance. C’est le clin d’œil de l’auteur comme l’œillade qu’il jette de temps à autre aux téléspectateurs lors du JT.

 

Suivez le calendrier des Conversations de la Librairie Kleber publié en pages précédentes et retrouver ses invités Salle Blanche chaque jour au 1er étage vers les 17 heures.

 

 





 

 
    Accueil - Programme TV - People TV
Sortir au cinéma - Sortir au restaurant - Agenda
Infos vie pratique - Infos multimédia - Infos voyages - Infos intérieur - Infos autos motos
Annonces autos - Annonces motos - Annonces immos - Annonces bonnes affaires - Annonces emplois
Communiquer dans Urban TV - Créer votre Urban TV
Courrier des lecteurs - Enquête de satisfaction
Site partenaires :
Amenothes Conception