Lionel reçoit MACHA MERIL n°297

Princesse Maria-Magdalena Wladimirrovna Gagarina, c’est son état civil, Macha est née au Maroc en 1940.

Ecrivain, comédienne et actrice, fidèle de l’émission de Philippe Bouvard « les grosses têtes ».

Son prochain mariage annoncé le 6 mars dernier avec Michel Legrand sera un Oui pour la Vie. A Rio ?

Le berceau de leur première rencontre il y a 40 ans.

Un mariage « plus vieux » et certainement des plus heureux !

 

Le dernier livre de Macha Méril : L’Amour dans tous ces états.

Aimons-nous les uns les autres, nous dit-on, mais comment faire ? C’est quoi l’amour ? Un délice ou une torture ? Une libération ou une chaîne ?  

 

« Ce sujet a été pour moi une sorte d’illumination, cela a été un exercice d’écriture formidable, vu que chaque nouvelle a été écrite dans un style différent suivant le sujet et surtout un coup de filet qui me permet de faire le portrait de mes contemporains. Quelqu’un m’a dit, ce qui m’a beaucoup flattée, que j’étais le Saint Simon moderne. Quand on fait un portrait on ne porte pas de jugement, il n’est pas question de condamner qui que ce soit, en revanche j’ai voulu comprendre et déchiffrer ce que les gens vivent et pourquoi ils le font. Il n’y a pas de meilleur terrain que l’amour, c’est là que l’on se révèle et que l’on se met à nu. Pour moi l’amour c’est synonyme de liberté et de risques. On prend des risques parce que c’est dangereux l’amour, on sait qu’on va se faire mal, qu’on va souffrir, d’ailleurs il y en a même qui reculent devant l’amour. Le Français n’est très amoureux, il est trop cartésien, on est dans un pays de droit, de sécurité et de prudence. Avouer qu’on a des émotions, n’est pas convenable et dire je t’aime n’est pas facile pour un français. »

« Quand j’ai fait la liste des formes d’amour que j’avais envie de traiter, beaucoup étaient inspirées de vécu, lu ou entendu aussi, je me suis aperçue qu’écrire ou réfléchir c’était la même chose. Il n’y a pas qu’une forme d’amour, chacun aime à sa taille, avec sa culture, à sa mesure, son niveau culturel, c’est hautement culturel l’amour !

S’abandonner à l’amour a été refusé pendant des siècles, non seulement par les religions mais aussi par les philosophies qui se sont succédé. Dans l’amour il y a trois phases : l’émotion, la rencontre, le coup de foudre et il n’y a pas de geste d’amour s’il n’y a pas d’amour dans le cœur. Il n’y a pas de différence entre la tête et le corps et quand j’entends toutes ces choses horribles sur la sexualité qui mettent en avant la mécanique et la technique je m’insurge, on enlève la chose principale qu’est le risque, le hasard.

Lionel Beaudouin pour URBAN TV. Ne pensez-vous pas que l’amour altère le jugement ?

Macha Méril. Au contraire je pense que l’amour c’est la quintessence du jugement. Quand on aime, quand on est attiré par quelque chose, on est perturbé sûrement, mais c’est le carburant de l’initiation ; on s’initie au nouvel être qu’on va devenir, on n’est pas une personne finie, c’est la personne que l’on va devenir qui est intéressante. C’est d’ailleurs une idée reprise par toutes les religions, l’amour n’est que le révélateur.

URBAN TV. Vous regardant dans une glace qui voyez-vous ? Fermant les yeux dans un endroit retiré à qui pensez-vous et étant dans une foule, je vous pose la même question ?

Macha Méril. Ce qui est admirable dans la personnalité ou les sentiments, c’est qu’on les véhicule en soi. Quand on est dépressif ou joyeux on l’emporte avec soi ; en revanche cette qualité universelle de l’amour et de nos pulsions est une valeur sûre universelle, une valeur qui a triomphé sur toutes les autres, Dieu est dans un placard, la raison n’a pas vraiment triomphé, la justice et la démocratie n’ont pas définitivement gagné. La politique et la vie collective après, avec le marxisme, le patriotisme etc… n’ont pas duré non plus. Alors qu’est ce qui nous reste sinon l’humain avec ses sentiments qui nous différencie des pierres, des végétaux, des animaux et de la nature en général.

URBAN TV. Quelle prise de conscience souhaitez-vous faire partager avec ce livre ?

Macha Méril. J’aimerais libérer les gens, pour que l’amour soit synonyme de liberté et que toutes les formes d’Amour soient acceptables et acceptées, même celles qui peuvent être à la limite de la moralité, je pense qu’on a enrobé les sentiments humains de culpabilité même si l’on ne peut encourager la perversité, le vice etc… Je suis, très contente qu’on réhabilite Sade et Casanova et qu’ils trouvent place à la pléiade.

URBAN TV. Comment avez-vous choisi la trentaine de thèmes approchés ?

Macha Méril. J’en ai écrit 40 et avec mon éditeur, nous en avons supprimé 7 qui étaient soit plus faibles sur le plan littéraire ou pas assez aboutis tel que l’Amour d’un jeune musulman avec une juive, le sujet étant tellement brûlant qu’il était difficile d’aborder une approche plausible où l’amour triompherait durablement, mais j’ai voulu maintenir des sujets, d’abords inquiétants, comme l’inceste ou l’amour pédophile… !

URBAN TV. Vous devez avoir du mal à aller au restaurant aujourd’hui après votre première Nouvelle. Votre premier chapitre c’est l’amour de la gastronomie ou plutôt l’amour commun de la gastronomie… !

Macha Méril. C’est une histoire vraie qui m’est arrivée, la rencontre avec un éditeur. Tous me disaient : si Lui te remarque tu entreras directement dans la cour des grands. Dès le premier contact il m’invite dans un grand restaurant, c’était bon signe, mais malheureusement nous n’avons parlé ni de mon livre, ni de littérature, ce qui m’a énormément intéressé c’est que j’ai compris que cet homme voulait me léguer quelque chose, il savait bien qu’il ne pouvait me séduire et qu’il n’était pas un salopard voulant user de son pouvoir pour contraindre une jeune femme. Il voulait me transmettre quelque chose qui était plus important à ses yeux que de me publier, c’était de me faire partager cette passion qu’il avait pour la gastronomie. La gastronomie en appelle à l’odorat, à la vue, à la connaissance, à la culture… et après nos quinze ou vingt rendez-vous il a compris que j’étais bonne disciple et cela a développé en moi des traits et inspirations et c’est ainsi que plus tard j’ai écrit un livre de cuisine. Il ne s’était pas trompé ! La cuisine et la gastronomie peuvent être très érotiques.

URBAN TV. Avez-vous un exemple de vie sans amour, en dehors peut-être du narcissisme ?

Macha Méril. La vie sans amour c’est le racisme, le conservatisme c’est le refus de ses propres sentiments, ces gens-là veulent en imposer par des règles très strictes par peur de souffrir peut-être. J’ai rencontré un homme qui m’a dit je t’aime trop, je te quitte, tu me déranges, tu m’envahis !

URBAN TV. L’amour pourra-t-il être virtuel ou au contraire doit-il être vécu ? Peut-il être fugace ou même simplement entrevu ?

Macha Méril. C’est une question culturelle, je ne rejette pas l’amour physique, c’est une expression du corps et de l’esprit, c’est compliqué.

URBAN TV. Que pensez-vous de cette Américaine qui a choisi l’ablation de ses seins au cas où et qui l’a révélée ?

Macha Méril. Quand on a une certaine notoriété on doit tout dire, c’est une question d’honnêteté envers son public. Quand dans un livre j’ai traité de ma stérilité et que j’ai dit ne pas pouvoir avoir d’enfant, mon entourage m’a dit que c’était personnel et que je ne devais pas en parler alors j’ai dit non ; notre position médiatique nous impose un devoir d’exemplarité. Je dis souvent à des jeunes comédiens qui pensent que leur vie privée leur appartient, je leur rétorque : « Hé bien ma fille change de métier, on doit vérité et franchise.

URBAN TV. « J’aime l’amour, je ne sais pas aimer »

Macha Méril. L’amour est indispensable, une vie sans, est une vie loupée. J’ai mis des cartes à jouer sur la couverture, car l’amour c’est une partie de risques et de hasard. On ne sait pas par où il va arriver, l’amour a été incarné par un cupidon qui lance ses flèches on ne sait dans quelle direction.

URBAN TV. Les femmes qui se voilent par amour ?

Macha Méril/…

Un sujet universel traité avec audace et sincérité. Pour tous ceux qui aiment, veulent aimer ou être aimés.





 

 
    Accueil - Programme TV - People TV
Sortir au cinéma - Sortir au restaurant - Agenda
Infos vie pratique - Infos multimédia - Infos voyages - Infos intérieur - Infos autos motos
Annonces autos - Annonces motos - Annonces immos - Annonces bonnes affaires - Annonces emplois
Communiquer dans Urban TV - Créer votre Urban TV
Courrier des lecteurs - Enquête de satisfaction
Site partenaires :
Amenothes Conception