Lionel reçoit Christine Pedotti N°292

 

Jésus cet homme inconnu

 

Jérusalem le 7 avril an 30, des milliers de pèlerins affluent pour la fête de la Pâque. Le  gouverneur  romain Ponce Pilate  condamne un homme d’une trentaine d’années à mourir sur la croix. Cet homme est accusé de troubles à l’ordre public.

Nous sommes au Moyen Orient, plus précisément en Galilée et Judée… Rome unifie les royaumes et provinces et se contente de faire rentrer l’impôt. Sur le plan religieux Rome laisse la liberté de culte aux hébreux. Les juifs et Rabbins officient au temple avec le consentement du pouvoir romain…pour la paix. Cela se complique avec l’arrivée de Jésus, ses miracles et prophéties  troublent l’ordre public comme quelques siècles plus tard avec l’arrivée de Mahomet, le marchand, qui souhaitent imposer l’un et l’autre des nouvelles religions en conservant l’idéologie première du Livre.

Christine Pedotti rédactrice en chef de la revue Témoignage Chrétien plonge dans l’histoire et cherche à nous montrer la réalité historique de l’époque du Christ en alternant récits et exégèse avec la sensibilité d’un regard de femme elle nous rend le Galiléen incroyablement proche.

Lionel Beaudouin pour URBAN TV. Quel travail monumental que de s’attaquer à quelque chose que tous croient connaître : la vie de Jésus. Comme vous le dites pour remplir les cases manquantes il a toujours suffit de donner un avis subjectif. Comment avez-vous procédé ?

Christine Pedotti .Bizarrement en utilisant tout ce que je savais à priori ; à 50 ans en tant qu’éditrice d’un hebdo chrétien et également éditrice de la colossale collection Jésus et Jésus- Christ de l’archevêque de Strasbourg Joseph Doré, j’avais l’impression de connaître très bien le sujet. Mon interrogation vint de la remarque que l’on utilise peu ou pas le terme Jésus, qui représente l’Homme qui vivait en ce temps là. On utilise régulièrement les termes de « le Christ ou Jésus Christ » en oubliant qu’il fut homme et c’est cet homme-là que j’ai voulu connaître et faire connaître en oubliant l’étiquette qu’on lui colle  d’office : Jésus c’est Dieu en sautant les cases où l’Homme s’est révélé. J’ai dû volontairement oublier tout ce que j’avais appris pour reconstruire l’Histoire à partir de preuves irréfutables. Il y a des Libres Penseurs fondamentalistes qui oublient les preuves historiques et scientifiques et mon rôle est de montrer qu’ils se trompent. En puisant aux meilleures sources et à mon grand étonnement il faut tout remettre en question et  poser les bonnes questions que le croyant ne se pose généralement pas. Il ne suffit pas de partir de l’Evangile pour trouver quelque chose il faut partir de l’Evangile pour trouver l’Homme Jésus. Il suffit de suivre les Evangélistes qui eux-mêmes partent à la découverte de Jésus sans pour autant le connaître bien et souvent ne le comprennent pas.

URBAN TV. Cette grande saga juive initiée  en Egypte par Moïse, puis il y a 2000 ans par Jésus sous Ponce Pilate  et quelques siècles plus tard par Mahomet n’en finit pas d’apporter des informations sur l’Histoire, peut-on aujourd’hui y trouver du neuf ?

Christine Pedotti. L’esprit du temps est scientifique et historique. Qu’est-ce qu’on sait aujourd’hui que nos ancêtres ne savaient pas ? On sait beaucoup de choses maintenant sur la façon dont les gens vivaient réellement- sur les mouvements sociaux, économiques de ce temps,  sur la religion,  ce que croyaient les juifs, ce qu’ils espéraient et cela d’après les inscriptions sur les sépultures, par exemple. C’est un travail colossal qui a démarré au milieu du XIXe siècle et qui n’est pas encore achevé. On apprend comment vivaient les gens à Capharnaüm et petit à petit on reconstitue la réalité de la vie quotidienne, donc la vie intellectuelle et spirituelle qui en découle  et l’on apprend beaucoup de la vie religieuse des Juifs.

URBAN TV. Est-ce la mort de l’un des derniers Rois des Juifs « Agrippa » en 63 avant notre ère qui laisse la place à un nouveau prophète ?

Christine Pedotti. Effectivement c’est une réponse aux questions des Juifs : quand aura-t-on à nouveau un Roi, quand serons-nous à nouveau un peuple honorable, digne et indépendant ? Ce fut à cette période de troubles qu’eurent lieu : massacres et destructions romaines !   Le monde (le Moyen Orient) n’allait pas bien,  il fallait qu’il se passe quelque chose, c’était la recherche d’un Roi, d’un Empereur …L’Europe ou le monde d’aujourd’hui ne serait-il pas dans la même attente. Jésus en ce temps-là pouvait être le sauveur d’Israël que tous attendaient. Le peuple attendait plus de liberté, plus de bonheur, ce fut une époque troublée par les rebellions et des syndicalistes avant l’heure.

URBAN TV. Vous concluez que connaître et aimer Jésus c’est donner sens et bonheur  à la vie. Alexandre Jardin que j’ai reçu récemment dit qu’il ne faut pas se contenter de naître, il faut se construire et renaître de soi-même. Comment expliquez ces deux formules qui semblent opposées ?

Christine Pedotti. Jésus comme je vous le disais tout à l’heure est un maître « d’intranquillité » Jésus n’est pas une réponse universelle. Le croyant lui-même doit renaître de l’esprit. Les apôtres eux-mêmes ne comprenaient pas toujours le maître qui ne cherchait pas toujours à s’expliquer…

 

Une analyse très pertinente de Christine Pedotti qui cherche à montrer preuves à l’appui que l’Histoire et le christianisme sont indissociables.

 





 

 
    Accueil - Programme TV - People TV
Sortir au cinéma - Sortir au restaurant - Agenda
Infos vie pratique - Infos multimédia - Infos voyages - Infos intérieur - Infos autos motos
Annonces autos - Annonces motos - Annonces immos - Annonces bonnes affaires - Annonces emplois
Communiquer dans Urban TV - Créer votre Urban TV
Courrier des lecteurs - Enquête de satisfaction
Site partenaires :
Amenothes Conception